Aliments > Matieres grasses

Matieres grasses

Les matières grasses, dont la seule évocation en fait fuir plus d’un(e), sont pourtant tout à fait indispensables à notre organisme.

Matieres grasses

Toutefois, leur particularité étant d’aimer à se stocker un peu partout, il est préférable d’en user avec modération, juste ce dont votre corps a besoin, pour éviter l’embonpoint et plus dangereusement, les problèmes de santé.

À certains âges de la vie, il est préférable de ne pas en abuser, pour ne pas boucher ses artères. Mais en pleine croissance, elles sont parfaitement utiles, voire indispensables, pour fluidifier et faire circuler les autres nutriments dans le corps. Elles agissent en booster énergétique et fournissent aussi de la chaleur au corps humain.

Les matières grasses qu’elles soient végétales ou animales ont donc un rôle essentiel à jouer dans notre organisme. Elles offrent de la vitalité, en permettant le transport des vitamines, fournissant au passage les acides gras que le corps n’est pas capable de produire lui-même, pour maintenir les organes, les cellules et la peau dans un bon état de fonctionnement. Dans la cuisine quotidienne, les matières grasses que l’on préconise sont issues des huiles ou du beurre.

La matière grasse la plus utilisée dans le monde est l’huile végétale. De toute saveur, elle provient du mais, de l’olive, de l’arachide, de la noix, de la noisette, du tournesol, de la palme, du colza... Elle est composée essentiellement de matières grasses liquides et ne possède pas toujours les mêmes vertus, selon la plante dont elle est extraite. Ces acides gras essentiels (les fameux AGE) diffusent une quantité d’oméga dont la qualité n’est pas forcément la même pour chaque huile.

Si certaines huiles concourent à diminuer le risque de maladies cardio-vasculaires, d’autres au contraire ont très mauvaise presse auprès des nutritionnistes. Colza, olive et tournesol sont les chouchous, pour leurs actions antioxydantes, aidant à lutter contre le diabète et maladie coronarienne. Essayez de les privilégier, partant du principe qu’il vaut mieux prévenir que guérir.

L’huile de palme, quant à elle, est dans le collimateur des professionnels de la santé comme des associations écologiques, qui lui reprochent d’être une cause importante de la déforestation dans certains pays africains. Attention également aux huiles cuites, aux fritures, peu digestes. L’apport doit plutôt se faire sur une version naturelle à froid, quelques gouttes sur une salade, des légumes, bien plus savoureuse de surcroît.

Le beurre est la deuxième source de matières grasses que nous utilisons. D’origine animale, il est très prisé pour l’excellence de son goût. Il se consomme cuit, fondu ou cru, pour agrémenter vos tartines, faire cuire vos préparations, fabriquer de savoureux gâteaux ! Des inconditionnels aux plus réticents, il faut bien reconnaître que le beurre ne laisse personne indifférent.

Il est constitué de 80 % de lipides, d’eau, de protéines, de calcium, de sélénium, de phosphore et de vitamines A, D et E. Il est bon pour la santé à condition d’en consommer avec parcimonie ! Pour contrer sa réputation d’aliment trop riche en graisses saturées, toutes sortes de préparations de table ou de cuisson à base de beurre, natures ou parfumées, ont été commercialisées pour se substituer à la bonne grosse motte de beurre d’antan.

Si vous êtes un consommateur averti de viandes grasses par exemple, vous essaierez de limiter les dégâts en n’ajoutant que très peu de matières grasses à la cuisson de vos aliments sous peine de risquer l’excès. Ne multipliez pas les sources de lipides. Mangez équilibré pour vous sentir en pleine forme. Quelques gouttes d’huile dans votre salade, une noisette de beurre sur vos haricots et le tour est joué, vous offrez leur dose quotidienne à vos cellules ! De plus, vous avez l’occasion de varier les plaisirs en termes d’huiles et de préparations beurrées, ne vous en privez pas. Choisissez les produits les plus sains possible pour vous offrir le meilleur !

Aliments > Matieres grasses